Qu'est-ce que la généalogie familiale ?

La généalogie familiale permet de retracer l'histoire de vos aïeux, en utilisant des documents familiaux, des documents d'archives et des sources historiques. Il est possible, grâce à elle, d'identifier vos ancêtres, de faire votre arbre généalogique, et de découvrir comment ceux qui vous ont précédé(e) vivaient.

 

 

 

1.Identifier vos ancêtres

 

Le souhait premier, en généalogie, est le plus souvent de découvrir qui étaient ses ancêtres. De connaître leur nom et leur lieu de vie. En remontant aussi loin que possible. Cette recherche se fait en étudiant les actes de naissance ou de baptême, les actes de mariage, les actes de décès ou de sépulture. On les trouve dans les archives de l'état-civil et les registres paroissiaux. La plupart de ces documents sont aujourd'hui accessibles en ligne sur les sites des archives départementales.

 

Ils permettent de reconstituer différentes branches familiales, en remontant d'une personne vers ses parents, et ainsi de suite, le plus loin possible. Par exemple, vos parents, vos grands-parents, vos arrière-grands-parents, vos arrière-arrière-grands-parents... Il est aussi envisageable de redescendre une lignée familiale, en partant d'un aïeul et en descendant vers ses enfants, petits-enfants, ou neveux, petits-neveux, cousins, petits-cousins...

 

Ces informations sont nécessaires mais pas toujours suffisantes. Il arrive que les registres soient lacunaires, le plus souvent parce qu'ils ont été endommagés ou détruits, par une inondation, par exemple, ou par des bombardements en période de guerre. Il faudra alors se tourner vers d'autres types d'archives pour poursuivre les recherches. 

 

2. Faire votre arbre généalogique

 

Les informations collectées vont permettre de réaliser votre arbre généalogique. Il existe différents types d'arbres. Le plus courant est l'arbre généalogique ascendant. Il part d'une personne (vous, par exemple) et remonte le temps, génération après génération. Il peut-être complet, c'est-à-dire mentionner tous les ascendants, ou n'étudier que la lignée paternelle (arbre agnatique) ou la lignée maternelle (arbre cognatique). L'arbre généalogique peut également être descendant : il part d'un aïeul et descend les générations vers vous. Et dans ce cas également, il peut être complet, ou descendre de père en fils, ou de mère en fille. 

 

3. Découvrir comment ceux qui vous ont précédé(e) vivaient

 

Mais la généalogie familiale, ce n'est pas seulement la réalisation d'un arbre généalogique. A mon sens, ce dernier n'en est même que le début, le point de départ. Connaître le nom et les dates de naissance, mariage et décès de vos ancêtres, est-ce suffisant ? N'avez-vous pas envie de savoir qui ils étaient ? D'en apprendre plus sur leur métier ? Étaient-ils paysans, ouvriers, artisans, commerçants...? Quelles étaient leurs conditions de vie ? Comment était leur habitat ? Quelle a été la trajectoire de ces hommes, femmes et enfants sur plusieurs générations, et jusqu'à vous? C'est le moment de reconstituer votre histoire familiale. Des multitudes de détails fourmillent dans les archives : les recensements, les listes électorales, les archives notariales, militaires, judiciaires, hospitalières animeront de façon étonnante et émouvante la vie de vos aïeux. L'histoire sociale et les ouvrages documentaires contribueront à la comprendre et à l'illustrer.

 

 

La généalogie familiale sort vos ancêtres de l'oubli pour leur redonner toute leur place.

 

 

Auteure : Isabelle BROSSAUD, psychologue clinicienne et généalogiste familiale.

115 rue de Reuilly. 75012 Paris.


Prochain article mardi 27 septembre 2016 : "Des ancêtres paysans en Bretagne".

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Marliese Fleck (mardi, 13 septembre 2016 11:59)

    Je découvre cette "discipline", qui m'intéresse beaucoup. Plonger dans le passé, son propre passé, est une aventure passionnante qui peut contribuer à mieux se comprendre soi-même et aussi les membres de sa famille.
    Merci pour ces explications intéressantes, qui me donnent envie d'en savoir plus.

  • #2

    Isabelle BROSSAUD (mercredi, 14 septembre 2016 16:28)

    Merci pour ce commentaire. Je suis heureuse de contribuer à faire connaître et apprécier la généalogie familiale, qui est passionnante !

  • #3

    La société First Maket Security (lundi, 28 novembre 2016 09:40)

    Bonjour,
    Connaître ses ancêtres, c'est également savoir son origine. C'est très intéressant cet article. Mais, je pense que c'est une chose difficile de connaitre les dates de naissance, mariage et décès de ses ancêtres, n'est ce pas. Ok

  • #4

    Isabelle Brossaud (lundi, 28 novembre 2016 17:11)

    Bonjour. Merci de votre message. Selon l'état de conservation des archives, avec patience et méthode, on y arrive.