N comme l'échange de la rue des Noués

C'est le 19 octobre 1766 que, rue des Noués, à Serez, se déroule un événement déterminant pour l'histoire de la maison de Rosalie et Emile, et qui m'a donné du fil à retordre, pour reconstituer l'histoire de leur ferme. Sans cet événement, le destin de leur maison aurait été différent.

Mais commençons par le commencement : le 8 février 1766, Noël Anceaume, laboureur à Serez, et sa femme Marie Goupil, "désirant maintenir et entretenir la paix et union fraternelle quy reigne entre leurs huit enfants, craignant qu'après leur décès elle fut troublée par les partages des biens immeubles qu'ils laissoient", réalisent le partage de leurs biens entre leurs huit enfants, en l'étude de Maître Maturin Besnard. Parmi ces enfants, François, Louis et Noël Anceaume (dit "le second") reçoivent chacun une maison rue des Noués, à Serez. Ces maisons sont voisines. 

(Source : AD 28, 2 E 21 art. 88)


Les maisons de la rue des Noués échues à trois des enfants Anceaume, à Serez.

Plan : Isabelle Brossaud


Le 18 octobre 1766 décède Mathurin Foutière. C'est le frère de Marie-Françoise Foutière, épouse de Noël Anceaume le second. Ces derniers héritent d'une maison rue des Noués, à Serez, de l'autre côté de la rue par rapport aux trois maisons précédentes. 

(Source : AD 28, 2 E 21 art.88)


La maison héritée par Marie-Françoise Foutière et Louis Anceaume

rue des Noués, à Serez.

Plan : Isabelle Brossaud


Le 19 octobre 1766, dès le lendemain du partage des biens de Mathurin Foutière, les frères Louis Anceaume et Noël Anceaume réalisent un échange de maison. Cela permet à Louis Anceaume de posséder deux maisons côte à côte.

(Source : AD 28, 2 E 21 art.88)


L'échange de maisons entre Louis Anceaume et Noël Anceaume.

Plan : Isabelle Brossaud

Il m'a fallu du temps et beaucoup d'explorations dans les archives pour mettre à jour cet échange, alors que je cherchais une succession. Ces sources ne sont pas à négliger !


Auteure : Isabelle Brossaud, psychologue clinicienne et généalogiste familiale, 115 rue de Reuilly, 75012 Paris.

Pour le #challengeAZ2017.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Yvonne D. (vendredi, 16 juin 2017 11:07)

    J'aime vous suivre dans ces courtes histoires sur cette belle région de Beauce !
    Merci à vous.

  • #2

    Isabelle (vendredi, 16 juin 2017 12:13)

    Merci beaucoup Yvonne. Je suis ravie d'apprendre que mes articles vous plaisent. La Beauce est en effet une très belle région.