O comme Orrouer et son église.

Orrouer est une commune d’Eure-et-Loir, de 292 habitants, (recensement de 2013), située à environ 16 km à l’ouest de Chartres. Son nom se prononce  « Orroir » d'après son ancienne forme « Aurroir ». Elle est composée de 6 hameaux : Serez, Le Mée, le Péré, La Heuse, La Choltière, Joran. La particularité d'Orrouer, c'est qu'à proximité de son panneau, on ne trouve qu’une église et son cimetière, l’Eglise Saint Martin d’Orrouer, seule au milieu des champs et au croisement de sept routes. Cette particularité lui vaut le surnom de Cathédrale des blés (L'Echo républicain, 27 mai 2013). L'église a été entièrement reconstruite au XVIe siècle.


L'église Saint-Martin d'Orrouer seule au milieu des champs.

Collection personnelle.


D'après certaines interprétations, le village a été rasé pendant les guerres de religion. (Bulletin de la Société Danoise,  tome VII, 1894-1896, Châteaudun, Poullier Louis, 1896). Selon Edouard Lefèvre, l'église était d'abord un oratoire. Son nom dans les chartes du Moyen-Age en atteste (Oratorium en 1234 qui a donné Orrouer). En 1117, Geoffroy, évêque de Chartres, fait don de cette église au monastère de Josaphat. A cette église est adossée l'habitation des moines. Un aveu de 1464 parle d'un "bon hostel juxte léglise". En labourant les champs voisins, on a retrouvé des pans de murs qui montrent que la commune était peut-être plus étendue autrefois (LEFÈVRE Édouard, Documents historiques et statistiques sur les communes du canton de Courville, tome II, Paris, Le livre d’histoire-Lorisse, 2005 (1874), Collection Monographie des villes et villages de France). La carte de Cassini montre une ferme à Orrouer, qui n'existe plus aujourd'hui. La dernière fois qu'elle apparaît sur le recensement d'Orrouer, c'est en 1861. (AD 28, 6 MI 85).

 


L'ancienne ferme d'Orrouer sur la carte de Cassini.

Carte de Cassini.

Auprès du panneau d'Orrouer, il ne reste donc plus que cette très jolie église, et son cimetière, qui ont accueilli les événements familiaux de nos fermiers de Serez. 


Intérieur de l'église Saint-Martin d'Orrouer.

Collection personnelle.


Auteure : Isabelle BROSSAUD, psychologue clinicienne et généalogiste familiale, 115 rue de Reuilly, 75012 Paris.

Pour le #challengeAZ2017.

Écrire commentaire

Commentaires : 0