P comme Perche carrée, setier et minot

Un peu de mathématiques pour cette lettre P. Revoyons les mesures agraires anciennes. On les trouve sur certains contrats de vente de maison avec jardin, ou de vente de terres. En Eure-et-Loir, aux XVIIIe et XIXe siècles, on utilise le boisseau, le minot, le quartier, la mine, le setier, la perche, et la perche carrée. 

 

- Le boisseau fait 1/3 (de) ou 1/2 minot, selon les communes.

- Le minot fait 1/2 mine.

- La mine fait 1/2 setier.

- Le setier varie entre 80, 100, 120 ou 133 1/3 perches carrées (= un arpent ou un peu plus d'un arpent, la mesure de la perche variant elle aussi selon les communes).

- Le quartier fait 1/4 d'arpent.

 

- La perche d'Orrouer faisait 21 pieds 8 pouces pour 100 perches carrées à l'arpent, 100 perches carrées au setier, et deux boisseaux au minot (voir le tableau plus bas).

 

Utilisons un convertisseur métrique. On obtient : 

- Une perche à Orrouer = 21 pieds 8 pouces = 6,64 mètres.

- Donc une perche carrée à Orrouer = 44,08 m (6,64 m x 6,64 m)

- Donc un setier équivaut à 4408 m2 (100 perches carrées, donc 44,08 x 100)

- Donc la mine représente 2204 m2 (1/2 setier)

- Donc le minot représente 1102 m2 (1/4 de setier)

- Donc un boisseau représente à Orrouer 551 m2 (1/2 minot)

- Le quartier, quant à lui équivaut à 1/4 d'arpent. L'arpent fait ici 100 perches carrées, donc 4408 m2 (comme le setier). Le quartier fait donc 1102 m2. A Orrouer, quartier et minot se valent. 

 

A Chartres, c'est un peu différent. La perche fait toujours 21 pieds 8 pouces, mais on compte 80 setiers pour une perche carrée et 3 boisseaux pour un minot

 

M'avez-vous bien suivie ? 


Chartres, la Place du Châtelet.

REGNIER Philippe, Chartres au cœur de la ville, Saint-Cyr-sur-Loire, Alan Sutton, 2006, Collection "Mémoire en Images"


Perche, setier, minot et boisseau à Orrouer. 

BENOIT Auguste, Anciennes mesures d'Eure-et-Loir, Chartres, Garnier, 1843.


Perche, setier, minot et boisseau à Chartres.

BENOIT Auguste, Anciennes mesures d'Eure-et-Loir, Chartres, Garnier, 1843.


Sources : 

- BENOIT Auguste, Anciennes mesures d'Eure-et-Loir, Chartres, Garnier, 1843.

- DOUBLET DE BOISTHIBAULT Jules, La France, description géographique, statistique et topographique, Paris, Verdière, 1836.


Auteure : Isabelle BROSSAUD, psychologue clinicienne et généalogiste familiale, 115 rue de Reuilly, 75012 Paris.

Pour le #ChallengeAZ2107.

Écrire commentaire

Commentaires : 0