X comme 19 Xbre 1919.

C'est le 19 Xbre 1919 que le maire d'Orrouer (28), Monsieur Ménager, renseigne cette triste fiche à la demande de la Préfecture : "Enquête sur les vides causés par la guerre parmi les agriculteurs". Le constat pour la commune est le suivant : 

- Tués et disparus : 18 agriculteurs

- Mutilés ayant quitté la culture : 0

- Mutilés revenus à la culture : 3 agriculteurs

- Démobilisés revenus à la culture : 32 agriculteurs, 1 auxiliaire de l'agriculture (bourrelier)

- Démobilisés ayant quitté la culture : 3 agriculteurs

- Non mobilisés ayant quitté la culture : 0

- Non mobilisés venus à la culture : 0

(AD 28, 6 M 171)


Des soldats du 102e régiment d'infanterie (classe 1906)

à Chartres, avant leur départ.

(Collectif, 1914-1918 le front de l'intérieur, l'Eure-et-Loir dans la guerre, Chartres, Conseil Général, d'Eure-et-Loir, 2014)


La fiche précise : 

 

- Par mutilés, il faut entendre les réformés pour blessures ou maladies.

- Dans les démobilisés, il ne fait pas comprendre les réformés.

- Par agriculteurs, il faudra comprendre les  : propriétaires exploitants, fermiers, métayers et les ouvriers agricoles (charretiers, bouviers, vachers, bergers, hommes de cour, maraîchers, vignerons).

- Par auxiliaires de l'agriculture, il faudra entendre : maréchaux-ferrants, forgerons, bourreliers, entrepreneurs de battages, réparateurs de machines agricoles. 


La signature de Monsieur Ménager, maire d'Orrouer, sur la fiche "Enquête sur les vides causés par la guerre parmi les agriculteurs" datée du 19 Xbre 1919.

AD 28, 6 M 171.


La commune d'Orrouer donnera au total 20 hommes à la Grande Guerre, dont 18 agriculteurs.


Le monument aux morts d'Orrouer. 1914-1918.

Collection personnelle.


Auteure : Isabelle BROSSAUD, psychologue clinicienne et généalogiste familiale,     115 rue de Reuilly, 75012 Paris.

Pour le #ChallengeAZ2017. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0